• Imprimer

 ÉVACUATIONS

A partir de mars 1945, les kommandos extérieurs puis le camp central sont évacués au cours de marches de la mort et de transports meurtriers vers des mouroirs (Bergen-Belsen, Sandbostel, Wöbbelin). D'autres sont exterminés à Gardelegen* ou dans la baie de Lübeck, en mer Baltique. Là, le 3 mai 1945, des bateaux remplis de détenus sombrent sous les bombardements alliés : 7000 déportés périssent dans cette tragédie.
Au total, ces évacuations ont fait plus de 15 000 morts.
Le 5 mai 1945, les Britanniques découvrent le camp, vidé de ses occupants par les nazis : le dernier transport a quitté les lieux le 29 avril.

* Les détenus venaient du Kommando de Hannover-Stöcken (dépendant de Neuengamme) et du camp de Dora.

 

Bombardement du "Cap Arcona"

Dessin de Pierre Fertil, Mle 40322 © AANG

 Le "Cap Arcone" en flammes. Dessin de P. Fertil © AANG

 

Déportés à Sandbostel, après la libération © AKZNG 

Déportés à Sandbostel, après la libération - © AKZNG