Manifeste de l'Amicale de Neuengamme

Nous, déportés survivants du camp de concentration de Neuengamme et de ses Kommandos, familles et amis, proclamons notre attachement indéfectible aux valeurs communes issues de la Résistance et de la tragique expérience concentrationnaire.

 Les années passées depuis la Libération, le décès de nombre d’entre nous n’ont pas affaibli nos convictions. Comme aux premiers jours de la liberté retrouvée, nous réaffirmons notre adhésion au programme du Conseil National de la Résistance et à la Déclaration universelle des droits de l’homme, ainsi que notre fidélité au "Serment à nos camarades".

Grâce à l’action et au sacrifice des résistants qui, refusant la dictature nazie, la collaboration du régime de Vichy et le fascisme sous toutes ses formes, se sont courageusement engagés dans un combat contre l’oppression et l’asservissement, nous vivons aujourd'hui dans un pays démocratique et en paix. Animés par les mêmes valeurs, en dehors de toute idéologie partisane, dans un esprit de laïcité, sans nous décourager devant la difficulté et l’ampleur de la tâche, nous sommes résolus à agir pour que, dans une société plus fraternelle, chacun puisse bénéficier des droits, de la liberté et de la dignité qui lui reviennent.

Nous refusons tous les extrémismes et les fanatismes, tout ce qui tend à asservir ou avilir l’être humain, en particulier l’utilisation de la torture, le mépris de l’autre et son exclusion. Nous dénoncerons et combattrons toute résurgence du nazisme et du fascisme.

 Nous réitérons notre souci de contribuer à la préservation des sites du Camp et de ses Kommandos, où tant de nos camarades et parents ont perdu la vie dans des conditions inimaginables, et notre volonté de continuer à nous y rendre en pèlerinage. Aidés par nos amis allemands, avec lesquels nous avons tissé des liens d'étroite coopération, nous poursuivrons nos efforts en faveur de la conservation de ces lieux au service de la mémoire, de la paix et de la liberté. Par tous les moyens dont nous disposerons, nous ferons connaître ce qui s’est passé à Neuengamme et dans ses Kommandos, en particulier auprès des jeunes générations, que nous invitons à s'investir à leur tour pour développer cette œuvre de mémoire.

  
Texte adopté, le 13 mars 2010, par le Conseil d'administration.