GLOSSAIRE
Block : Unité de logement des détenus
Bunker : Prison dans l'enceinte du Camp central. Ce terme peut également désigner un abri fortifié où sont entassés les détenus en cas d'alerte, ou un abri pour protéger des activités militaires.
Häftling : terme qui désigne un détenu de camp de concentration.
I.K.L. : Inspection des camps de concentration (Inspektion der Konzentrationslager). Installée en 1938 à Oranienburg (près du camp de Sachsenhausen), elle est, en 1942, intégrée au WVHA.
Kapo : détenu (souvent choisi parmi les "droit commun") nommé par les SS pour assurer la surveillance d'un Kommando de travail ou d'un service.
Kommando : 1) - Equipe de travail d'un atelier, d'un chantier ou d'un service du camp.  2) - Camp de travail extérieur, dépendant du camp central mais qui en est éloigné géographiquement.
KZ : abréviation usuelle pour Konzentrationslager (camp de concentration). L'abréviation officielle est KL
Musulman : Surnom donné aux déportés épuisés et malades qui ont des difficultés à survivre.
Revier : Infirmerie du camp
RSHA : Office central de sécurité du Reich. Abréviation de Reichssicherheitshauptamt. Le RSHA a un rôle essentiel dans le système concentrationnaire : il est l'ordonnateur des déportations et contrôle la section politique de l'administration SS des camps. Dirigé à partir de septembre 1939 par Heydrich puis, en mai 1942, par Kaltenbrünner, sous le contrôle de Himmler.
SS : Abréviation de Schutzstaffel (échelon de protection). C'est, à l'origine, la garde chargée de la protection personnelle de Hitler, sous le commandement de Heinrich Himmler. Se développe ensuite en une organisation d'une puissance considérable, dont une partie (Totenkopfverbande, les SS "Tête de mort") est chargée de la garde des camps de concentration.
Stubendienst : détenu, adjoint du chef de Block, responsable de l'ordre et de l'hygiène.
Vorarbeiter : Contremaître
WVHA : Office central d'administration et de gestion économique de la SS. Abréviation de Wirtschafts- und Verwaltungshauptamt. Créé en 1942, il est dirigé par Oswald Pohl et installé à Oranienburg. Intégrant l'I.K.L., il est notamment chargé de la gestion et de l'exploitation économique des camps de concentration.

Afficher liste des sigles 

 

Pour bien comprendre le systeme concentrationnaire

 
 

Camp de concentration : Konzentrationslager

Abréviations : KL (officielle) KZ (usuelle).

Dépendent de l'I.K.L., intégré au WVHA.

Les détenus sont immatriculés, généralement revêtus du costume rayé.

Auschwitz I, II (Birkenau) et III (Monowitz), Bergen-Belsen, Buchenwald, Dachau, Dora-Mittelbau, Flossenbürg, Gross-Rosen, Maidanek, Mauthausen, Natzweiler-Struthof, Neuengamme, Oranienburg-Sachsenhausen, Ravensbrück, Stutthof, Theresienstadt

 

 Camp d'extermination : Vernichtungslager

Placés sous le contrôle de la Gestapo.

Ne sont pas à proprement parler des camps mais des "centres de mise à mort", conçus pour l'assassinat immédiat des arrivants, de manière quasi industrielle. Centres d'application de la "Solution finale".

 Belzec, Chelmno, Sobibor, Treblinka

 Les centres de mise à mort de Auschwitz II (Birkenau) et de Maidanek sont intégrés à des camps de concentration et dépendent en partie de la WVHA.

Voir la carte des principaux camps de concentration et d'extermination