Pèlerinage 2016

 

Le pèlerinage 2016 de l’Amicale s’est déroulé durant le week-end de l’Ascension (3-8 mai) et a été marqué par l’absence de déporté.



Dès l’arrivée, les participants ont assisté aux cérémonies du 71ème anniversaire de la libération du camp, organisées par la Gedenkstätte (mémorial) de Neuengamme. Plusieurs grands discours ont été prononcés dont celui de Dorothée Stapelfeldt, sénatrice de la Ville Libre et Hanséatique de Hambourg, en charge du développement urbain. Elle a souligné la nécessité de ne jamais oublier et d’analyser les erreurs et errements du passé afin de ne pas les réitérer, à un moment où les tendances révisionnistes et populistes resurgissent dans toute l’Europe et notamment à Hambourg.


Le camp central – Visite du mémorial
Le lendemain a été consacré au camp central mais la matinée a débuté à l’école de Bullenhuser Damm, où s’est déroulée une tragédie à la fin de la guerre (assassinat de 20 enfants juifs ayant servi de cobayes à des fins d’expérimentations concernant la tuberculose).


Un dépôt de gerbe à l’emplacement du crématoire du camp central a clos cette journée.


 

Un dépôt de gerbe à l’emplacement du crématoire du camp central a clos cette journée.






Les Kommandos
Pour une fois, les participants ont visité les Kommandos situés dans les régions du sud-ouest (Porta-Westfalica, Lengerich et Meppen). De façon concomitante, la commission Mémoire, Histoire et Avenir avait rédigé des dossiers retraçant la vie des déportés dans chacun de ces Kommandos. Il faut noter le chaleureux accueil des autorités locales ou des personnes qui réhabilitent ces lieux pour la préservation de la mémoire. Ce déplacement vers le sud-ouest s’est terminé par la visite de la Gedenkstätte d’Esterwegen, situé sur le site de l’ancien camp. Il s’agit d’un mémorial récent (2011) qui regroupe la mémoire des 15 camps de l’Emsland.

Bunker Valentin à Bremen-Farge
De nombreux déportés ont péri lors de la construction (commencée en 1943) du gigantesque Bunker Valentin, prévu pour abriter l’assemblage de sous-marins à Bremen-Farge. En novembre 2015, l’inauguration d’une nouvelle exposition a marqué le début de la réhabilitation du Bunker comme lieu de mémoire.

Tragédie de Lübeck
La dernière journée du pèlerinage a été consacrée à la commémoration de la tragédie de la Baie de Lübeck, où 7000 déportés ont péri. C’était le 3 mai 1945. Elle s’est déroulée en plusieurs temps : au silo à Neustadt, dans la baie, au cimetière de Haffkrug et au monument du Cap Arcona. Elle nous a permis de nous recueillir à la mémoire de tous ces morts.

Le lendemain, nous rentrions à Paris en avion.