Le Mémorial des enfants de Bullenhuser Damm

L’école de Bullenhuser Damm se trouve dans la ville de Hamburg. A partir du 1er octobre 1944, elle abrite un kommando extérieur du camp de Neuengamme : déblaiement, recherches de bombes non éclatées, récupération de matériaux pour la firme Deutsche Erd und Steinwerke.

Avril 1944

Le médecin SS, Kurt Heissmeyer, obtient de Heinrich Himmler l’autorisation de tenter, sur des déportés du camp de Neuengamme, des expériences médicales relatives au traitement de la tuberculose. Ces expériences sont d’abord effectuées sur des déportés adultes, dans un baraquement spécial où ne peuvent pénétrer, en dehors des victimes, qu’un infirmier allemand et deux déportés français, le professeur Gabriel Florence et le docteur René Quenouille, contraints, sous peine de mort, d’apporter leur concours.

Novembre 1944

20 enfants juifs (10 garçons et 10 filles), âgés de 5 à 12 ans, sont transférés d’Auschwitz au camp de Neuengamme, pour y subir les expériences médicales de Heissmeyer. Parmi eux, deux petits Français :
Georges- André Kohn (12 ans)
Jacqueline Morgenstern (12 ans).
Le professeur Florence, le docteur Quenouille et deux infirmiers hollandais sont chargés de s’occuper des enfants.

Heissmeyer, inocula le bacille de la tuberculose aux 20 enfants-cobayes. A la mi-janvier 1945, il fit procéder à l’ablation de leurs glandes lymphatiques et fit photographier les cicatrices.

Nuit du 20 au 21 avril 1945

– HAMBOURG. École de Bullenhuser Damm
Le 20 avril, à l’approche des troupes anglaises, ordre est donné, sur instruction de Berlin, de faire disparaître les enfants. Pendant la nuit, ils sont transférés de Neuengamme à Bullenhuser Damm dont le Kommando a été évacué, le 11 avril.
Les 20 enfants sont pendus, au petit matin, dans les sous-sols de l’école, de même que les deux médecins français et les deux infirmiers hollandais. Des prisonniers soviétiques subirent le même sort.

Une roseraie, derrière l’école, est dédiée à ces 20 jeunes martyrs.

 

Exposition en souvenir des 20 enfants juifs assassinés dans la nuit du 20 avril 1945.

Bullenhuser Damm 92
D – 20539 Hamburg

Heures d’ouverture :
dimanche de 10h à 17h et sur rendez-vous

Visites guidées pour les groupes :
Service des Musées de Hambourg
Tél. depuis la France : 00-49-40-428 31 30

Ont participé à ce massacre :

  • Dr. Alfred Trzebinski, médecin du camp de Neuengamme.
  • Arnold Strippel, commandant de division d’assaut.
  • Wilhelm Dreimann et Peter Wiehagen.
  • Ewald Jauch, commandant de division SS et son suppléant, Johann Frahm.
  • Adolf Speck, chef de kommando.
  • Hans Friedrich Petersen, chef de section SS.
  • Kurt Heissmeyer, arrêté en 1964 et jugé en 1966, fut condamné à la détention à perpétuité et mourut d’un infarctus en 1967.

Arnold Strippel, condamné à perpétuité pour d’autres faits, fut gracié après réouverture de son procès en 1969.

Les autres furent jugés au procès de Curio Haus, à Hambourg, condamnés à la peine de mort et exécutés le 8 octobre 1946.